Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

13 mars 2007 2 13 /03 /mars /2007 17:35
APPEL À CANDIDATURES

COLLOQUE PORT-ROYAL ET LA TRADITION CHRÉTIENNE ORIENTALE


Dans l’esprit des colloques consacrés à Port-Royal et les Protestants et
Port-Royal et le peuple d’Israël (Chroniques de Port-Royal, n° 47-1998 et
53-2004), la Société des Amis de Port-Royal, avec le soutien de l’IRCL,
Institut de Recherches sur l’âge classique et les Lumières (UMR 5186 du
CNRS), prévoit d’organiser, dans la seconde quinzaine de septembre 2008 et
à Montpellier, un colloque provisoirement intitulé

PORT-ROYAL ET LA TRADITION CHRÉTIENNE ORIENTALE

Le mouvement de Port-Royal a en effet favorisé le retour aux sources
patristiques et le respect de la Tradition chers aux Eglises d’Orient. Les
Messieurs se sont intéressés aux Pères grecs alors souvent méconnus, et
ils ont su les concilier avec leur vénération pour S. Augustin. Se
laissent deviner des analyses proches, autant que d’importantes
différences que ce colloque voudrait explorer.

Les sujets suivants pourraient être abordés :

1. Le concept de Tradition à Port-Royal et dans les Eglises orientales du
XVIIe siècle
- Tradition écrite et non écrite.

2. La patristique et le rapport aux Pères
- L’enseignement du grec à Port-Royal.
- Traductions, éditions, études port-royalistes d’auteurs comme les Pères
du désert, S. Clément d’Alexandrie, S. Athanase, S. Chrysostome, S. Jean
Climaque, par exemple.

3. Questions de doctrine
a. Théologie de la grâce :
- Situation de S. Augustin dans l’Orthodoxie et à Port-Royal.
- Le péché originel dans l’Orthodoxie et à Port-Royal.
- Pascal et les théologiens orthodoxes.
b. Théologie des sacrements
- L’Eucharistie :
- Théologie de l’Eucharistie à Port-Royal et dans l’Orthodoxie.
- Contacts entre Port-Royal et l’Orient pour la défense de l’Eucharistie.
- La liturgie et les traductions liturgiques.
- La pénitence (confession auriculaire)
c. La Vierge Marie dans l’Orthodoxie et à Port-Royal.

4. La prière et l’oraison dans l’Orthodoxie et à Port-Royal.
- L’hésychasme et la prière perpétuelle ; la prière de Jésus.

5. En discipline :
- Ecclésiologie : le rôle de l’évêque ; la conciliarité ; le ministère
pétrinien.
- Le monachisme : moines d’Orient et solitaires de Port-Royal (érémitisme
et cénobitisme).
- Le conseiller spirituel ; Saint-Cyran et la figure du starets.
- Clerc et laïc dans l’Orthodoxie et à Port-Royal.
- Anglicanisme, gallicanisme, jansénisme et orthodoxie au début du XVIIIe
siècle (les jansénistes ont-ils connu des théologiens orthodoxes ?)

6. L’image à Port-Royal et l’icône au XVIIe siècle
- Les interprétations de la définition de l’image par Nicée 2 : dans
l’icône, et à Port-Royal dans l’interprétation tridentine.
- Les évolutions de l’icône aux XVIIe et XVIIIe siècles.

D’autres suggestions seront les bienvenues.

Ceux qu’intéressent ces questions sont invités à proposer
le titre de leur éventuelle communication, avec un bref résumé en dix lignes,
avant le 30 septembre 2007,
à Christian Belin (christian_belin@hotmail.com)
ou à Bernard Chédozeau (chedozeau.b@wanadoo.fr).


Projet d'union avec l'église russe par les organisateurs
de la lutte contre la bulle Unigenitus

Paradoxalement, ce fut un gallican "appelant " de la "Bulle Unigenitus "
contre Rome, qui s’entremit pour faire entrer l’Eglise russe dans le giron
de l’Eglise catholique romaine. Connaissant très mal le russe, Jubé
fréquente surtout la haute noblesse francophone et des diplomates, comme
le duc de Liria, ambassadeur d’Espagne. Il a ses entrées aussi au
Saint-Synode. Mais la mort de Pierre II et l’accession au trône d’Anna
Ivanovna mettent à l’écart les partisans de l’union et renforcent le clan
allemand et luthérien qui dirige réellement la Russie. Jubé n’a rien vu
des "Vieux Croyants", une sorte de jansénisme de l’orthodoxie, et il a
souvent mal interprété les rites et les doctrines de l’église russe dans
sa volonté de trouver des points de convergence avec le catholicisme et
l’église primitive (dont son jansénisme s’inspirait largement). La
question cruciale de la Trinité et du " filioque " qui avait, lors du
séjour de Pierre le Grand à Paris en 1717, empêché tout accord avec les
docteurs de Sorbonne ne pouvait être réglé par cet ambassadeur officieux,
représentant d’une fraction condamnée de l’Eglise catholique. La relation
de Jubé consacre une partie seulement de son récit aux questions
religieuses. Dans sa forme assez déstructurée, ce récit reste néanmoins,
par les détails qu’il fournit sur la vie russe de cette époque, une
ébauche de ce que Chappe d’Auteroche développera quelques décennies plus
tard : une petite encyclopédie d’une Europe très mystérieuse et encore mal
jugée.

Bibliographie.
Jacques Jubé, "La Religion, les mœurs et les usages des Moscovites", texte
présenté et annoté par Michel Mervaud, Oxford, The Voltaire
Foundation,1992, X-252 p. (SVEC 294).


"Nouvelles ecclésiastiques", 23 octobre 1746, p. 169-172 (nécrologie de
Jacques Jubé).

(abbé Laurent-François Boursier), "Histoire et analyse du livre 'De
l'action de Dieu' ", s.l., 1753, t. III, p. 277-528. Ouvrage posthume
publié par l'abbé Christophe Coudrette. Utilise le récit de voyage en
Russie de Jubé, alors inédit (cf. infra: "La Religion, les mœurs et les
usages des Moscovites").

"Réflexions sur la nouvelle liturgie d'Asnières", (Rouen), 1724. Pamphlet
anonymre contre Jubé.

P. Paul Pierling, "La Russie et le Saint-Siège", Paris, 1907, t. IV, p.
306-387. Point de vue d'un jésuite sur un janséniste.

Edmond Préclin, "Les Jansénistes au XVIIIe siècle", Paris, 1929, p. 180-185.

René Taveneaux, "La Vie quotidienne des jansénistes", Paris, 1985, p.
129-131.

Andreï Chichkine et Boris Ouspenski, "L'influence du jansénisme en Russie
au XVIIIe siècle", "Cahiers du monde russe et soviétique", 29, 1988, p.
339-341.
, "Trediakovski et les jansénistes" (en russe), "Simvol", Meudon, 1990, p.
105-262.

Jacques Jubé, "La Religion, les mœurs et usages des Moscovites", texte
présenté et annoté par Michel Mervaud, "Studies on Voltaire and the
Eighteenth Century", 294, Oxford, 1992, Introduction (p. 1-78), notes,
bibliographie, index.

Michel Mervaud, "Jacques Jubé et l'Union des Eglises", "Revue des études
slaves", Paris, LXX/2, 1998, p.377-398.
, "La Russie de Jacques Jubé", dans "L'Ours et le coq. Essais en l'honneur
de Jacques Cadot", Paris, Presses de la Sorbonne-Nouvelle, 2000, p. 11-28.
, "A propos de Jacques Jubé et du jansénisme en Russie. Recherches
récentes et zones d'ombre" ,"Revue des études
slaves" 2001.



Partager cet article

Repost 0
Published by Catherine Maire - dans unigenitus
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Liens