Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

23 mars 2007 5 23 /03 /mars /2007 21:19

Point de vue de l’archevêché de Paris

DORSANNE (Antoine) - Journal de M. l'abbé d'Orsanne, docteur de Sorbonne, chanoine et chantre de l'Eglise de Paris, grand vicaire et official du même diocèse. Contenant tout ce qui s'est passé à Rome et en France, dans l'affaire de la Constitution Unigenitus, avec des anecdotes très intéressantes pour connaître les intrigues et le caractère de ceux qui ont demandé et soutenu la dite constitution, aussi bien que de tous ceux qui y ont eu part.
À Rome, Aux dépens de la Société, 1753-1756, 7 vol. in-12.

 
L'auteur fut un soutien constant de son chef, le cardinal de Noailles, à l'instigation duquel il nota "jour par jour ce qui se passait". Dans la querelle provoquée par l'acceptation de la bulle Unigenitus, il a joué un rôle actif (...). Ce témoin oculaire s'y dévoile comme un homme désireux de trouver un accommodement, mais encore de ne pas laisser toucher aux libertés de l'Eglise gallicane. Aussi, estimant que celles-ci étaient atteintes par la bulle pontificale, se déclara-t-il fermement résolu à ce que l'acceptation "fût relative et indissolublement liée à des explications suffisantes pour mettre la vérité pleinement à couvert." Il convient donc de retenir les indications et même les jugements du grand vicaire, qui a été mêlé fortement aux controverses de l'époque, bien qu'on ne doive pas les accepter aveuglément." Est suivi au septième tome des Mémoires et instructions secrètes du C. de Noailles, envoyées à Rome sous le Pontificat de Benoît XIII.

 

Points de vues jansénistes

 
Louail (Jean) et Cadry (Jean-Baptiste), Histoire du livre des Réflexions morales sur le Nouveau Testament et de la constitution Unigenitus... Amsterdam : N. Potgieter, 1723-1734. 4 vol., in-4°. (plusieurs éditions, également in12).

Bourgoing de Villefore, (Joseph-François), Membre de l’Académie des inscriptions en 1706, (en démissionne deux ans plus tard), Anecdotes ou Mémoires secret sur la constitution Unigenitus, 1730-33, 3 vol.

Ouvrage supprimé comme janséniste par le Parlement de Paris

 
Point de vue jésuite :

 
LAFITEAU (Pierre-François) Réfutation des Anecdotes adressées à leur auteur par Messire Pierre François Lafitau, évêque de Sisteron, Gray, François Coüad, 1734, 3 vol.

 Il s'agit d'une réfutation des Mémoires secrets sur la Constitution Unigenitus de Bourgoing de Villefore..

et surtout du même, Histoire de la Constitution Unigenitus, 1737, 2 vol. (nombreuses éditions au courant du XVIIIe siècle)

 
Point de vue des défenseurs de la Constitution Unigenitus

 
T
HUILLIER, Vincent, dom, bénédictin de Saint-Maur, Fragment de l’Histoire de la Constitution Unigenitus, publié par le Père Ingold, Paris, 1901.

Correspond aux livres 7 à 13 du manuscrit conservé à la BN

  Bibliothèque Nationale, Fonds français : 

17731-17737. « Histoire de la Constitution Unigenitus Dei filius, donnée

par N. S. P. le pape Clément XI contre le livre des Réflexions morales sur

le Nouveau Testament, » par D. Vincent THUILLIER et D. LESUEUR.

(1550-1729.) Ms. original ; divisé en 36 livres.

XVIIIe siècle. Papier. 794, 699, 778, 739, 881, 702 et 258 pages. 350 sur

225 millimètres. D. rel. (Saint-Germain, Résidu 326-332.)

 

17738-17743. Copie du ms. précédent de l'Histoire de la Constitution

Unigenitus, de D. Vincent THUILLIER et D. LESUEUR. (1550-1729.)

XVIIIe siècle. Papier. 6 volumes, 3027 pages. 278 sur 195 millimètres. D.

rel. (Saint-Germain, Résidu 333-338.)

 

17744-17747. « Histoire de la Constitution de N. S. P. le pape Clément XI,

donnée le 8 septembre 1713, et qui commence par ces mots : Unigenitus Dei

filius, » par D. Vincent THUILLIER et D. LESUEUR. Minute jusqu'au livre XVII (1715). -- En tête du dernier volume (17747), qui contient des brouillons, notes, etc., sont quelques lettres adressées à Dom Lesueur. XVIIIe siècle. Papier. 375, 247, 230 et 134 feuillets. D. rel.

(Saint-Germain, Résidu 341-343.)

 

17748. Mélanges sur le Jansénisme.

Copies de « lettres de M. le c[ardinal] de Noailles, depuis 1707, jusqu'à

la fin de 1712 ; » lettres au cardinal de Rohan ; « lettres du cardinal de

La Trémoille au c[ardinal] de Polignac, » etc. Cf. aussi les mss. français 23483-23484. XVIIIe siècle. Papier. 224 feuillets. 280 sur 195 millimètres. D. rel.

(Saint-Germain, Résidu 345.)

 

 

Le parti d’en rire

 
WILLART DE GRECOURT,  Jean-Baptiste Joseph (1693-1743)

 Philotanus, ou l'Histoire de la constitution Unigenitus, poème, 1720

 Les Appellants de l'autre monde, 1731-1732

 Les Nouveaux appellants ; ou la Bibliothèque des damnés. Nouvelles de l'autre monde, 1732

 L'Enfer révolté, ou les Nouveaux appellants de l'autre monde, confondus par Lucifer, 1732

L'Enfer en déroute par la doctrine des jésuites. Nouvelles de l'autre monde, 1733

JOUIN, Nicolas (1684-1757), Le Vrai Recueil des Sarcelles, Mémoires, Notes et Anecdotes intéressantes Sur la conduite de l'archevêque de Paris et de quelques autres Prélats François : Le Philotanus, et le Porte-Feuille du Diable ; Ouvrage absolument nécessaire à ceux qui veulent prendre une juste idée des maux que l'Eglise a soufferts pendant le règne de la ci-devant soi-disant Société de Jesus, A Amsterdam, Aux Depens de la Compagnie, 1764.2 t. in-12 : 472 pp. /330 pp.

Première édition collective de ces pièces satiriques, d'un style parfois plus que grivois, en vers et en patois & qui fut donnée à l'occasion de la suppression de l'ordre des Jésuites, contre leur société et les adhérents à la bulle Unigenitus, par Nicolas Jouin, 1684-1757

 On ne connaît presque rien de la vie de ce contemporain de Voltaire, on sait seulement que, après avoir exercé le commerce de la joaillerie, il s'établit banquier à Paris où il mourut. Il était lié avec l'abbé Grécourt, et pendant près de trente ans il publia des satires et des libelles contre les jésuites et contre les prélats qui voulaient que, dans leurs diocèses, les curés se conforment à la bulle Unigenitus. La foule de petits pamphlets en vers et en prose que l'on doit à ce poète théologien, se fait remarquer par un ton plus que grivois, et en même temps par l'érudition décalée des notes explicatives. La médisance et la calomnie prennent dans sa prose un caractère sérieux, qui contraste avec le ton burlesque de ses vers.

En 1729, l'archevêque de Paris, Vintimille, ayant suspendu de l'exercice de ses fonctions le curé de Sarcelles, du Ruel, qui avait refusé d'accepter la constitution Unigenitus, le parti janséniste prit fait et cause pour cet ecclésiastique. A cette occasion, Jouin composa, sous le nom de Sarcelles, des harangues en vers et en patois, qui étaient censées être adressées par les habitants du village de Sarcelles à de Vintimille. Le succès de ces harangues fit naître un genre littéraire, les Sarcellades à l'instar de Jean-Joseph Vadé et des ses histoires poissardes.

 

Et une multitude de feuilles volantes satiriques sur la bulle Unigenitus, chansons etc… dans les Archives notamment à la bibliothèque de l'Arsenal

Partager cet article

Repost 0
Published by Catherine Maire - dans unigenitus
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Liens